POURQUOI ?

La grande société de consommation nous conditionne et nous propose une industrie du voyage de masse, une harmonisation du tourisme souvent réservé aux plus aisés et malheureusement peu respectueuse de l’environnement et des populations locales, qui engendre en réalité bien plus de méfaits que d’impacts positifs :


• Peu de bénéfices pour la population locale
• Impacts écologiques importants
• Relation dénaturée et déséquilibrée entre touristes et autochtones qui donne une fausse image du pays visité (folklorisation, mendicité).

 

C’est pourquoi nous souhaitons nous engager dans un voyage "éco-responsable" et ainsi respecter scrupuleusement "l’engagement d’un voyage responsable" de "Paris Jeunes Aventure", mais aussi adopter un code de conduite pendant notre expédition basé sur l’échange et le respect.

 

 

NOTRE CHARTE ÉCO-RESPONSABLE

S’informer : Une information véritable et préalable sur l’histoire et les coutumes est indispensable à une meilleure compréhension des différentes cultures. Il nous faut également apprendre un maximum de vocabulaire de chaque pays pour favoriser l'intégration.

 

Une gestion responsable des matières premières : Limiter notre consommation d’eau au strict minimum, ne pas effectuer de prélèvements ou importer des éléments vivants extérieurs, cuisiner le plus possible au gaz, sont autant de gestes écoresponsables.

 

Utilisation de produits écologique : Favoriser au maximum des produits biodégradable lors de nos toilettes quotidiennes, de la vaisselle, du nettoyage de notre linge etc…

 

Déchets : Partir avec le minimum d’objet non recyclable, produire le minimum de déchets, prévoir une gourde par exemple pour éviter d’acheter des bouteilles en plastique qui ne seront pas recyclées , ne laisser aucune trace néfaste pour l'environnement derrière nous.

 

Transport : Utiliser les moyens de transport les moins polluants. Nous favoriserons les trajets en train, en bus, en stop et à pied. L’avion sera réservé uniquement pour les trajets intercontinentaux (Europe / Amérique du sud / Asie / Europe).

 

Consommation : Consommer des produits et des aliments locaux, achetés sur les marchés. Participer à l’économie locale en favorisant plutôt l’artisanat local fait main, vendu sur les marchés.

 

Hébergement : Favoriser l’hébergement chez l’habitant, notamment via le site «couchsurfing », ou dans des petites guest houses familiales. Surtout éviter les grosses chaines d’hôtels et les attrapes touristes.

 

Activités bénévoles locales : Pendant notre séjour nous essaierons de participer dans chaque pays à une activité éco-bénévole locale dans les domaines de l’agriculture biologique et des chantiers d’éco-construction via les organismes HELP EXCHANGE et WWOOF